Modele centrale vaillant

En mai 1957, le Président de Chrysler Lester Lum “Tex” Colbert a créé un Comité pour développer un concurrent pour le plus populaire VW Beetle, le nouveau American Motors Rambler et à venir “compact” voitures de GM et Ford pour 1960. Virgil Exner a conçu une voiture qui était plus petite et plus légère qu`une voiture pleine grandeur sans sacrifier l`espace pour les passagers et les bagages. à l`origine nommé le faucon après le 1955 de la voiture concept de Chrysler Falcon d`EXNER, le véhicule a été renommé «Valiant» honorant la demande d`Henry Ford II d`utiliser le nom du Ford Falcon [2]. Le Valiant débute au 44e Salon international de l`automobile à Londres le 26 octobre 1959. Il a été présenté comme un modèle de 1960 et a été officiellement considéré comme une marque distincte [5], annoncée avec le slogan «le petit frère de Nobody, celui-ci se dresse sur ses propres quatre pneus» [4]. Pour l`année modèle 1961, le Valiant a été classé comme un modèle de Plymouth. Le Dodge lancer de 1961 – 62 est essentiellement un vaillant rebadged avec des détails de garniture et de style différents [6]. Pour l`année modèle 1962, le Vaillant est retourné sans marque Plymouth ou Dodge mais n`a été vendu qu`à Plymouth Chrysler, Chrysler Dodge, ou les rares concessionnaires Plymouth autonomes. Pour l`année de modèle 1964 et à partir de la voiture a été vendue aux États-Unis seulement en tant que Plymouth Valiant. Au Canada (1960 – 1966), la voiture a été commercialisée en tant que marque distincte, avec «Valiant by Chrysler» apparaissant sur les trunklids arrières des voitures vendues. Le vaillant a également été construit et vendu comme un «vaillant» en Argentine (1962 – 1968). Pour 1965, Chrysler Canada A vendu à la fois l`empattement de 106 (2 700 mm) et l`empattement de 111 en (2 800 mm) de carrosserie A-Body, tous badgés en tant que Valiants, et tous avec le tableau de bord et le groupe d`instruments US Dart. Pour 1966, le plus court Valiant a été abandonné du marché canadien et tous les valeureux canadiens étaient maintenant rebadged darts US.

Bien que les barracudas de la première et de la deuxième génération soient fortement basés sur les vaillants contemporains, Plymouth les voulait perçus comme des modèles distincts. Par conséquent, le script chromé «Valiant» apparu sur le couvercle du coffre du modèle 1964 a été supprimé sur le modèle 1965 sur le marché américain. Pour 1966, les emblèmes «V» rouges et bleus stylisés de Valiant ont été remplacés sur le Barracuda par un logo de poisson stylisé spécifique au modèle. Pour 1967, le nouveau 4-Barrel 383 cu in (6,3 L) V-8 avec 280 HP (210 kW) était facultatif seulement dans la formule S qui a stimulé la performance du Barracuda avec 0 – 60 mph en 7,4 secondes et le quart de Mile couvert en 15,9 secondes. Dans d`autres marchés comme le Canada et l`Afrique du Sud, où Valiant est une marque à part entière, la voiture est restée connue sous le nom de Valiant Barracuda jusqu`à ce que le Barracuda du corps a soit interrompu après 1969. Pour 1963 et 1964, le Canadian Valiant a utilisé la tôle avant américaine Plymouth Valiant avec le corps américain Dodge DART et un empattement de 111 (2 800 mm) (sauf les wagons, qui — comme tous les wagons DART et Valiant de 1963 à 1966 — étaient sur l`empattement de 106 mm). Le RV1 (ou série R) Valiant a été un succès instantané. Tout le monde n`a pas été pris instantanément par le style de la voiture, mais le consensus général [vague] était que la voiture avait une moderne, la qualité de l`âge presque spatiale à ce sujet. Bien que le chargeur est sans doute le mieux connu Valiant dans le sport automobile australien, les modèles précédents ont remporté des victoires de classe à la course de voiture de production annuelle “Bathurst 500″, quelque chose que le chargeur n`a jamais fait. Un vaillant AP5 a remporté la classe D au 1963 Armstrong 500, un VC Valiant V8 a remporté la classe D à la 1966 Gallaher 500 et un VG Valiant Pacer a remporté la classe D à la 1970 hardie-Férodo 500.